Variant delta du Covid : efficacité de la troisième dose (« booster »)

Paer Professeur CHABOT

professeur Chabot

Pr Jean-Michel CHABOT


Jean-Michel Chabot est médecin et Professeur de santé publique. De 2010 à 2017, il a été conseiller médical de la Présidence de la HAS et membre de la Commission nationale des études de santé (CNES). De 2002 à 2004, il avait été conseiller au cabinet du ministre de la Santé Jean-François Mattéi après avoir été secrétaire de la conférence des Doyens de médecine de 1998 à 2002. Actuellement, il poursuit son activité aux comités de rédaction de la Revue du Praticien et du Concours Pluripro.

On sait la vulnérabilité des personnes-âgées au Covid et la gravité des lésions pulmonaires causées par le variant delta tout au long de la seconde moitié de l’année 2021. On sait aussi la politique exemplaire suivie par les autorités sanitaires en Israël et en particulier la rapidité avec laquelle une stratégie de vaccination massive a été décidée, aussitôt que les vaccins ont été disponibles.

Enfin, il est apparu que l’immunité acquise grâce aux deux doses de vaccin à ARN messager, déclinait précocement, après quelques mois et d’autant plus qu’il s’agissait de sujets-âgés.

Dans ces conditions, alors qu’une recrudescence de l’épidémie faisait rage, les autorités israéliennes ont ouvert une campagne de vaccination (troisième dose ou « booster ») en juillet 2021, pour les sujets de plus de 60 ans, dont le rappel de la primo vaccination remontait à 5 mois ou davantage. Cette campagne a été réalisée – notamment pour les personnes dans les établissements médicalisés de long séjour – dans le courant du mois d’août 2021.

Les auteurs de l’article adressé au New England Journal et publié fin décembre 2021 ont alors comparé le taux de survenue (incidence) de cas de Covid, avant, puis 5 semaines après cette troisième injection.

41 623 sujets résidaient alors dans les établissements de long séjour ; l’âge moyen était proche de 82 ans avec une large majorité féminine.

L’incidence des cas de Covid a commencé de se réduire dès la troisième semaine après le démarrage de la campagne de rappel « 3ème dose – Booster ». Et 5 semaines plus tard, le taux de cas de Covid était réduit de 71 %, alors que les hospitalisations pour Covid grave étaient réduites de 80% .

En conclusion, ces données confirment, si besoin était, la protection efficace que confère une troisième dose vaccinale.

Source 

Maimon N, et al. Effects of BNT162b2 Covid-19 Vaccine Booster in Long-Term Care Facilities in Israel. N Engl J Med (2022), Vol 386, p. 399-401. [en ligne], consulté le 23.03.2022 .